Sélectionner une page

3 Commentaires

  1. Madeleine TASSET

    Ayant quitté la Belgique en 1965 je n’ai pas connu « Le Stapple » et c’est avec plaisir que je l’ai lu. Dans le N°1982-2 j’ai trouvé le récit d’Adrienne Ramelotl(qui a été ma prof. de gymnastique), elle y raconte le bon mot de Julien Papa lors de la découverte d’une fosse à Haillot, je m’en souviens très bien, il était accompagné de Mr. Roumont photographe ce jour là. Et j’ai lu tout son récit qui m’a rapellé de bons souvenirs
    Puis dans le N°1984-6, je vois le récit de mon ancien voisin de la rue Bertrand, Pol Vivier, ou il parle entre autres de Catherine Seret, d’elle aussi je me souviens pour son don de guérisseuse…
    Et enfin le récit de Dolly Berger, que j’ai bien connue ainsi que sa soeur Suzy, elle a eu une bien bonne idée à l’époque de tenir ce journal !

  2. Madeleine TASSET

    Le parents de Mr. Robert Scarbotte avaient un magasin de chaussures rue Hanesse. Dans les années 40 quand je prenais l’autorail pour aller a l’école à Namur Robert Scarbotte faisait partie de notre bande d’étudiants.

    N° 1983 – 6 de Stapple

  3. Madeleine TASSET

    N° 1984 – 6

    J’ai très bien connu le commandant Henri Hazée de Strud (Haltinne) qui aurait retrouvé les substructions de la chapelle de Ste Orbie.

    Au temps de la résistance il faisait partie de l’Armée Secrète dans la mème section que moi, la 198

    Il est resté dans l’armée après la guerre de 40 et a participé a la guerre de Corée ou il a été blessé a une jambe,le nerf sciatique coupé.
    Il faisait partie du régiment Para-Commando et malgré son handicap il a fait l’entrainement parachustiste.
    Il est décédé le 29 novembre 1994 à l’age de 71 ans.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *