Pages Navigation Menu

La mémoire d'Andenne

L’exposition Andenne, Ville Martyre en ligne sur Internet

Posté le 4 Juil 2014 | 0 souvenir |

Site : http://ville-martyre.andenne.be/

A l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, l’Echevinat de la Culture et l’Echevinat des Manifestations patriotiques de la Ville d’Andenne, le Centre Culturel et le Musée de la céramique ont monté une exposition d’envergure qui retraçait une des périodes les plus sombres de la cité mosane : le martyr connu par plus de 240 Andennais en août 1914.

Près de 1500 visiteurs ont eu l’occasion de découvrir cette exposition intitulée « Andenne, Ville martyre » qui s’est tenue du 21 août au 14 septembre 2014 au Centre Culturel d’Andenne.

Forte de l’expérience acquise dans le développement de Bibliotheca Andana (site internet d’archives andennaises), la Ville d’Andenne vient de mettre en ligne l’ensemble des documents de cette exposition sur Internet. Grâce à cette technologie, cette exposition pourra ainsi être prolongée et pérennisée et pourra être vue ou revue par un nombre considérable de visiteurs.

Une ligne du temps retrace le début de la 1ère Guerre Mondiale jusqu’à ces journées d’août au cours desquelles plus de 240 Andennais ont été massacrés. Des photos d’époque et des témoignages viennent appuyer le récit heure par heure de cette page sombre de notre histoire.

Une galerie commémorative reprend les 252 martyres : nom, souvent acte de décès, voire même photographie des victimes.

Une section du site énumère les différents monuments commémoratifs et le contexte dans lequel ils ont été érigés.

De cette période, il reste aussi des histoires, parfois anecdotiques souvent tragiques, qui ont été regroupées dans une section « Focus ». Vous pouvez y découvrir par exemple l’histoire d’Édouard Noël -Bouhisse, seul rescapé du groupe des fusillés du bord de Meuse parce qu’il avait offert un sceau de prunes à deux soldats allemands ou le témoignage d’Eva Comes, ressortissante allemande en vacances à Andenne, qui sauva quelques vies en intercèdant auprès de l’occupant.

Andenne Ville martyre est en tout cas un site un peu à part que nous vous invitons à découvrir : http://ville-martyre.andenne.be/

Rappel historique

Au cours de l’invasion allemande de la Belgique durant l’été 1914, la folie meurtrière qui frappa les « villes martyres » constitue certainement un des épisodes les plus tragiques du début de la Grande Guerre. Plusieurs localités flamandes et wallonnes, que rien ne rassemblait réellement jusque-là, subirent de manière presque simultanée un sort identique traduisant l’extrême violence du conflit. Les atrocités vécues en août 1914 engendrèrent, dès le début de l’occupation ennemie, un profond sentiment d’injustice et, par la suite, une volonté intense de témoigner.

Cent ans après les faits, la Ville d’Andenne a voulu faire découvrir ou redécouvrir aux Andennais ces événements au travers d’une exposition au Centre Culturel.

La scénographie a été réalisée par Cédric Piechowski, Conservateur-Directeur du Musée de la Céramique d’Andenne sur base du texte de Jacques Vandenbroucke Andenne-Seilles. Le sac et les massacres les 20 et 21 août 1914 publié dans Tixhon A. et Derez M. (dir.), Les villes martyres belges aoûtseptembre 1914, Presses Universitaires de Namur, Namur, 2014.

Cette exposition a été essentiellement illustrée par les archives conservées dans le « Fonds Schmitz et Nieuwland » aux archives de l’Évêché de Namur (A.E.N.) et par les documents issus des archives de l’Administration communale andennaise et des collections privées présentées par Yves Sorée sur le site www.bibliotheca-andana.be de la Ville d’Andenne.

La ligne graphique de cette exposition est signée NN Studio.

Le site web mis en ligne au mois de décembre a été développé par Marc-Laurent Magnier, webmaster au service Communication et Relations publiques. Il a pu compter pour l’encodage sur l’aide de trois stagiaires de l’Athénée Royal d’Andenne (section infographie)

Partagez votre souvenir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *