Sélectionner une page

Andenne Puits aux Lévriers

Publié le 22 décembre 2012 | Modifié le 22 décembre 2012
Composition de l’artiste Craco réalisée dans les ateliers Losson.  Le Puits aux Lévriers a été présenté à l’Exposition des Arts décoratifs et industriels de Paris en 1925. Depuis 1974, cette oeuvre est installée dans la commune de Ixelles, Place Ferdinand Cocq. A gauche de la photo, l’artiste Arthur Craco.
Thèmes : Collection Louis Noel † | Craco |

 

Composition de l’artiste Craco réalisée dans les ateliers Losson.  Le Puits aux Lévriers a été présenté à l’Exposition des Arts décoratifs et industriels de Paris en 1925. Depuis 1974, cette oeuvre est installée dans la commune de Ixelles, Place Ferdinand Cocq. A gauche de la photo, l’artiste Arthur Craco.

2 Commentaires

  1. Alain Dankelman

    Bonjour,
    Votre site est une belle initiative.
    Ici, le puits n’est pas ici surmonté des deux lévriers comme il l’est aujourd’hui. Existe-t-il un dessin complet de la version actuelle ?
    Bien merci.

  2. Estelle Jadoul

    Petite histoire de la “Margelle de puits” ou du “Puits aux lévriers”:
    Cette pièce, réalisée en grès cérame au sein de l’usine Losson à Andenne semble avoir été conçue vers les années 1920. Elle sera présentée pour la première fois à l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels modernes à Paris en 1925, durant laquelle elle prendra place dans les Jardins du Pavillon d’Honneur de la section belge. A cette époque, comme on peut l’observer sur la photographie, elle est surmontée d’une armature forgée par le ferronnier Carion. Nous pouvons d’ailleurs admirer sur ce cliché, Mr Carion, son épouse et Arthur Craco, devant l’usine Losson avant le grand départ pour Paris.
    Le puits va obtenir deux prix, dont une Médaille d’Or lors de cette Exposition Internationale.
    C’est certainement durant cet événement que Craco va faire la connaissance, ou en tout cas, qu’un lien d’amitié va naître avec le comte Adrien van der Burch. La Margelle va alors voyager, pour intégrer la propriété du comte à Barisart.
    Il faut signaler que cet homme sera un véritable mécène pour Craco. Il l’aidera, et surtout, il va lui promettre de créer un musée consacré à sa personne.
    A l’heure d’aujourd’hui, même si aucun musée n’a vu le jour, le comte à permis de conserver des œuvres mais également des échanges épistolaires avec l’artiste. Ces documents sont précieusement conservés au château d’Ecaussinnes-Lalaing, autre demeure du comte.
    C’est alors en 1953 que le comte propose au bourgmestre Eugène Flagey d’offrir la pièce à la commune d’Ixelles. Il est possible de lire dans cet échange “Les soutiens de la poulie sont deux lévriers en fonte qui rappellent les motifs décorant la margelle”. Il faudra attendre 1974 pour que le puits trouve sa situation actuelle, sur la place communale Fernand Cocq à Ixelles.
    Enfin, pour en revenir à la décoration réalisée par Carion, nous ne savons pas les raisons de sa disparition, qui se situe par conséquent entre 1925 et 1953. Peut-être cassée ou pas appréciée par son nouveau propriétaire, nous savons juste que ces lévriers sont de façon évidente une réalisation de Craco lui-même.
    Le chien, ce symbole de fidélité, fait partie intégrante de l’œuvre de Craco et il l’utilise régulièrement dans ses caricatures. Quant au lévrier, il apparaît dès ses débuts comme nous pouvons le voir dans son œuvre Le lierre au Jardin Botanique de Bruxelles réalisée vers 1898 – 1899. Mais aussi dans ses dessins préparatoires pour la gravure de Saint Hubert.
    Le physique rachitique du lévrier est une forme qui devait probablement plaire à Craco. Cela devait être pour lui de jouer sur les lignes mais aussi sur l’apparence triste que renvoie cet animal.
    Enfin, alors que pour la frise du puits, le dessin à été publié et est connu, il n’en est pas tout autant pour le couple canin en bronze. Je pense cependant avoir trouvé lors de mes recherches une rare esquisse, sans annotation, mais qui semble parfaitement correspondre à l’ébauche de cette pièce.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close