Sélectionner une page

Photo Albert Discret

1 Commentaire

  1. Moisse

    J’ai eu dernièrement le plaisir de rencontrer mon ancien professeur de morale Jean Bastin. Je ne l’avais plus vu depuis près de 60 ans. Nos retrouvailles ont été l’occasion d’évoquer des souvenirs dont les débuts (difficiles) pour organiser des cours de morale laïque dans les écoles.

    Petit retour en arrière : le Pacte scolaire, entre autres mesures, a instauré l’obligation d’organiser le cours de morale non-confessionnelle dans toutes les écoles de l’enseignement officiel. La mesure ne devint effective qu’en 1959.

    En 1960-91, Jean Bastin est appelé à donner des cours de morale pour les élèves de primaire de l’Athénée royal. Il complète son horaire avec quelques heures de professeur de dessin à l’Ecole normale d’Andenne.
    Les deux implantations ne lui offrent pas un horaire complet. Aussi Jean décide-t-il de contacter le bourgmestre – qu’il savait socialiste – de Bonneville.
    La première entrevue eut quelques aspects pittoresques : Jean est reçu par le bourgmestre à son domicile. Il informe ce dernier que des cours de morale peuvent être organisés à l’école communale. Le brave maïeur n’en savait rien. Mais il se montre très intéressé si ce n’est que la commune n’a pas d’argent pour payer le professeur. Jean rassure : ” Monsieur le Bourgmestre, c’est payé entièrement par l’Etat.”
    Accord est pris pour que les démarches soient effectuées. La rencontre se rencontre par un bon diner préparé par la femme du bourgmestre, visiblement impressionnées de recevoir un professeur dans son humble logis.

    Aussi dit, aussitôt fait, le cours de morale est ouvert. Mais se posa la question des déplacements entre Andenne et Bonneville, car il n’y avait pas de bus aux heures de cours. Qu’à cela ne tienne : les horaires furent aménagés pour que le professeur – venant en train de la région liégeoise – puisse rejoindre Bonnville pour donner son cours à temps. A savoir une heure de battement pour que Jeans regagne Bonneville …à pied.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close