Sélectionner une page

SACRE Camille, né en 1890, époux de Elisa DEJAIVE (1 enfant) domicilié à Groynne.
Mineur occupé par M. Désiré Sorée à raison de 45 heures par semaine, déporté le 23 novembre 1916 à Cassel et revenu à Andenne le 25 avril 1917.
Pour des informations sur cette personne vous pouvez consulter La Vie Mosane – 26e année – n°12 – 20 mars 1971, p.4. (Décès de Camille Sacré, déporté de 14-18).
Vous pouvez également consulter le Faire-Part de décès de Monsieur Camille Sacré.

Il y a également 2 documents PDF dans ce dossier

1919-12-17

Lettre de Camille Sacré retraçant les événements vécus pour la période 1914 - 1918.

1919-12-17

Notes sur Camille Sacré retraçant les événements vécus pendant sa déportation.

1 Commentaire

  1. SACRE Jean

    Dernier enfant du couple SACRE-MINET qui eut 4 fils et 2 filles, né à Strud-Haltinne le 30 juin 1890. Mineur en terre plastique, spécialisé dans le creusement des puits de descente, il débuta sa carrière dans les exploitations familiales situées à Haltinne. Avec d’autres concitoyens, il participe en 1911 au développement des gisements de ‘terre glaise’ de la région de Provins (Saint-Loup de Naud/ France). Son mariage avec Elisa DEJAIVE le conduit à s’installer chez sa belle famille, Gustave DEJAIVE-Clémentine PHILIPPART, à Groynne, juste en face du chemin conduisant aux exploitations de terre plastique de La Trixhe, son lieu de travail à l’époque. Un seul fils leur naîtra: Fernand (Groynne 23 mai 1914-Huy 7 avril 1985)qui sera combattant et prisonnier de guerre 40-45. Dans sa jeunesse, Camille a été un footballeur régional réputé membre de la ‘Stella Groynne’. Au lendemain du 1er conflit mondial, il exerce son métier à Montzen. C’est aux établissements T.P.B.G. qu’il termine sa carrière de ‘derleu’. Il décède en 1971, à Andenne en son domicile de l’avenue Reine Elisabeth qu’il occupait depuis 1922. C’est à ce grand-père et à mon père que je dois une grande part de mes connaissances sur les métiers liés à la céramique et, surtout, ils m’insufflèrent la passion pour leur antique terroir.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close