Sélectionner une page

Nestor DUVIVIER, né à Seilles le 20 décembre 1876, ouvrier carrier, fut l’un des artisans de la victoire socialiste aux élections communales de 1921, les premières au suffrage universel pur et simple.
En réaction à la « boucherie » de la guerre 14-18, c’était un pacifiste convaincu, partisan du mouvement internationaliste.
L’époque était à l’affrontement très vif entre catholiques et fervents de la laïcité. C’était un anticlérical viscéral qui n’hésitait pas à haranguer ses contemporain(e)s (notamment à l’occasion des processions) et vitupérer contre la religion, opium du peuple. Une anecdote : Jean Colignon (futur échevin des travaux), enfant, répétait à l’école les expressions entendues de son grand-père : « Où est Dieu ? Dans le coffre-fort des capitalistes » ou encore « Les catholiques ont le crucifix dans une main et le poignard dans l’autre ».
Le 27 septembre 1921, il fut nommé membre du « Bureau de Bienfaisance ». Celui-ci deviendra la « Commission d’Assistance publique », à laquelle il sera nommé le 21 août 1925.
Il sera élu conseiller communal aux élections du 10 octobre 1926 et prendra la présidence de la Commission d’Assistance publique le 23 juin 1927. Présidence qu’il assurera jusqu’en octobre 1932, date à laquelle il se retirera de la vie politique communale pour raisons de santé.

J. Martin

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close