Sélectionner une page

2 Commentaires

  1. Marc et Viviane Moisse-Lejeune

    Dans les années 50 et 60, la fonderie occupait environ 140 personnes essentiellement des ouvriers. Suite à la relance économique de l’après-guerre, le chauffage central entra dans bon nombre de ménages. La consigne qui était donnée à l’équipe de mon père de produire le plus possible.
    La fonderie Samson ( qui portait aussi le nom de Saint-Joseph) avait deux sièges: un à Namèche, l’autre à Seilles. Après le regroupement sur le seul site de Seilles, ce fut la fermeture définitive en 1974 ou 1975. Puis quelques années plus tard, l’usine fut remise en activité ( fonderie Lecomte). Actuellement toujours en activité après la modernisation de l’équipement.

  2. Philippe JOSQUN

    Un dossier détaillé et complet reprend sur Bibliotheca Andana l’historique des fonderies Saint-Joseph & Samson Réunies.
    Deux sièges supplémentaires sont a mentionner au commentaire de Mr Moisse :

    – L’usine d’Anhée : Fabrication des radiateurs.
    – L’usine de Couvin : Fabrication des poêles à charbon.

    NB : L’usine de Seilles : Fabrication des chaudières et l’usine de Namêche : Fabrications d’articles pour le bâtiment.

    La fonderie a changé plusieurs fois de nom et de propriétaires après 1960 : Reprise par la société Sogaz et ensuite fusion avec des capitaux anglais, la fonderie s’appellera “International Samson. Début des années 1970, la société a été reprise par la firme “Somy” de Couvin. En faillite en 1974-1975, l’usine fut reprise par la famille LECOMTE et pris le nom de “Fonderies LECOMTE”.

    En vrac quelques noms de directeurs et de dirigeants qui me viennent à l’esprit : Mr FOURRE (Directeur Général), Mr HENRION (Directeur commercial), Mr D’Olivier (beau-père du Dr ROUSSEAU) dirigeait le personnel employé (assez nombreux avant 1960), Mr GINION (sous l’ère Sogaz et International Samson), Mr NORISS (anglais lors de la période International Samson), Mr Roger HENIN (comptable), Mr VANDENBOSSCHELE (Ingénieur), Mr TRINESSE (contre-maître), Mr Hubert RONDIA (contre-maître) etc…

    Mon père a fait sa carrière dans cet établissement de +/- 1937 à 1973. Il était ouvrier tôlier.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close