Sélectionner une page

1 Commentaire

  1. SACRÉ Jean

    Fouilles d’avril-mai 1938 au long de la basse nef orientale de la collégiale actuelle. Les escaliers visibles sur la photo donnaient accès du transept de l’ancienne collégiale Sainte-Marie-Majeure (démolie à partir de février 1764) aux Alloys: galerie pavée (à neuf en 1757)et couverte ceinturant un enclos à destination de cimetière réservé aux élites, s’étendant au sud de cette collégiale. Les églises Saint-Pierre (funéraire), Saint-Lambert et Saint-Jean-Baptiste(paroissiale)jouxtaient ce périmètre ainsi que des locaux à destination d’escoles. Ces découvertes archéologiques, diverses découvertes fortuites et l’interprétation de différentes sources écrites conduisirent M l’architecte René GARANT à proposer un essai de reconstitution de l’emplacement des 7 églises qui, dans ses grandes lignes, reste toujours d’actualité à ce jour.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close