Sélectionner une page

La carte-vue ci-jointe représente la villa Saint Maurice qui était située sur une petite hauteur de Sclayn, à gauche en allant vers Namur. Pendant la deuxième guerre, elle était occupée par Madame Vve Hambursin. Ses fils Marcel et Jacques étaient résistants partis en Angleterre comme parachutistes. L’épouse de Marcel et leur petit garçon habitait avec elle ainsi que Paulette la fille plus jeune de Mme Hambursin.   St Maurice était “un nid” pour les résistants, un endroit idéal pour les petites choses courantes …  J’ai beaucoup fréquenté cette famille pendant la guerre.  Si j’en parle maintenant c’est parce que Mme Hambursin a une part dans la petite histoire suivante.
Pour en revenir aux aviateurs alliés que nous avons hébergés… ma mère avait ensuite très très peur et ne voulait plus entendre paler de ça … C’est pourquoi, quand un après-midi, le résistant Joseph Fameree (qui était à l’époque employé au service ravitaillement de la commune de Sorée) m’a téléphoné en me disant “j’ai deux lapins pour toi, si tu peux monter les prendre”.    Je suis donc sortie de chez moi sans rien dire… j’ai pris mon vélo et je suis allée en face chez Mlle Malherbe pour lui dire ou j’allais… pour le cas ou je n’en reviendrais pas.  Arrivée à Sorée en vélo, Joseph avait muni les deux lapins d’un vélo en leur expliquant qu’a partir de là ils étaient sourds et muets et ne devaient avoir aucune réaction dans le cas ou on m’arrèterait pour me demander quelque chose… Tout s’est très bien passé et nous sommes arrivés rue Bertrand où j’ai mis mes parents devant le fait accompli.   Après une dizaine de jours j’ai su que je devais les accompagner à Charleroi chez le gendarme Bouchelart  (qui à son tour les remettrai au père Hody (un père blanc) qui ferait suivre.
Pour prendre les trams nécessaires pour nous y rendre,  j’étais trop jeune pour acheter des billets, pour deux hommes… et moi.   C’est là qu’intervient Mme Hambursin
qui nous a accompagné et a donc… acheté les billets pour les 2 sourds muets, elle même et moi.
Arrivés un peu plus loin que Fleurus… bombardement, tout le monde descend…
Alors commença la longue marche vers Charleroi… la fatigue… on ne raisonnait plus comme il aurait fallu et on s’asseyait sur les trottoirs… Puis vint la soif, on est entré dans un café où Mme Hambursin a commandé les consommations et payé pour les quattres bien entendu.  A un certain moment entrent deux soldats allemands et j’ai fait comprendre aux deux américains de sortir lentement… Mme Hambusrin et moi sommes sorties peu après.  Les deux soldats allemands étaient là uniquement pour boire quelque chose eux aussi !  Nous avons poursuivis notre route et sommes arrivés fatigués mais contents chez Mr Bouchelard.  Mme Hambursin et moi y avons passé la nuit.  Le lendemain nous avons dit au revoir aux deux américains et le gendarme Bouchelart nous a accompagnè jusqu’a Namur dans le ” Panier à salade” ! Depuis la fin de la guerre j’ai toujours correspondu avec ces 2 américains, particulièrement et régulièrement avec Lawrence Ebenkamp jusqu’a son décès en 2000, après quoi son épouse m’a demandé de continuer avec elle et puis un de ses fils m’a contacté aussi pour en savoir plus sur le passage  C de son papa en Belgique pendant la guerre. Ce fils, MickeyEbenkamp, est venu me voir ici en Italie en 2006 et est revenu cetta année, en 2012, au mois de mai.
P.S. Sur la photo “souvenir” (faite à l’époque par le photographe Roumont en qui on pouvait avoir toute confiance,) à gauche Lawrence EBENKAMP du Texas, tout à droite Jack JURAS de l’Illinois, et au milieu mon père et moi.

1 Commentaire

  1. Madeleine

    Situé non loin du château de Jérusalem, il fut construit en 1868 par le docteur Lefèvre. Pendant la période 1940-1945, il était habité par la famille Hambursin et fut le siège de la résistance. Racheté après la guerre par m. Peron, il fut transformé en appartements. Sa démolition débuta le 26 octobre 1972 en vue de la construction de pavillons destinés aux handicapés adultes. Le home fut inauguré le 11 septembre 1976.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close