Sélectionner une page

Vous retrouverez ci-dessous les dernières informations soumises par les utilisateurs du site. N’hésitez pas à participer vous aussi!

Il y a déjà 4562 souvenirs sur notre site!

Andenne Le Tram

Posté par Silien Raymonde le 23 mai 2020

J'avais commenté votre photo le 2/5/2014. J'ai enfin pu remettre la main sur ma photo et je confirme qu'elle est identique à la vôtre et que le contrôleur sur le marchepied de la seconde voiture est bien mon papa... René Silien (1913-1992). Il travaillait au vicinal durant et juste après la guerre.

Seilles Rue de Tramaka

Posté par Jacquy Martin le 22 mai 2020

Le N° 11 est Armand Duvivier, mon parrain, qui était échevin des travaux à la Commune de Seilles. Il travaillait à la carrière Brison et habitait au Poilsart. Il passait souvent les soirées avec ses amis de Tramaka. Voir la rubrique "Mémorial".

Andenne Rue du Commerce

Posté par Marc le 20 mai 2020

Le décès , ce 12 mai 2020, de Michel Minne nous fait se souvenir de cette figure bien connue des Andennais. Dans les années 1950, il avait installé une droguerie dans le grand immeuble faisant le coin des rues du Commerce et Frère-Orban. Le magasin vendait également des jouets et les gamins venaient admirer ses magnifiques étalages notamment à la Saint-Nicolas. Michel Minne était un vendeur-né : souvent vous entriez dans son magasin pour chercher quelque chose et faute de l'avoir trouvé vous en ressortiez avec un autre produit. L'homme avait l'art de faire l'article de ses produits n'hésitant pas à utiliser les noms savants de ses produits de droguerie. Dès votre entrée, vous étiez accueilli par sa voix si particulière, son physique à la Darry Cowl revêtu de son cache-poussière blanc de pharmacien vous faisait comprendre que vous étiez dans une maison sérieuse. Son magasin était une vrai caverne d'Ali-Baba, les articles étaient exposés sur des étagères partant du sol au plafond, apparemment sans agencement précis, mais l' habile commerçant mettait le doigt sans hésitation sur ce que vous cherchiez. Souvent, il vous disait : "patientez, je vais dans la réserve". Le bruit courait - légende ou réalité ?- qu'à ses débuts, pour ne pas manquer une vente, lorsqu'il n'avait pas un article, il demandait à son client de revenir plus tard dans la journée, et celui-ci à peine sorti, monsieur Minne s'empressait d'aller acheter lui même l'article chez un concurrent. Une bonne technique pour fidéliser sa clientèle qui lui restera fidèle durant plus de 30 ans

JACQUIERE Arthur *

Posté par Vincent Ongenaert le 20 mai 2020

Arthur Jacquiere. Père de Mariette, Raymonde, Paulette, et Renée. Mariè a Marie Reth.

Seilles Rue de Tramaka

Posté par Philippe JOSQUIN le 19 mai 2020

Le N° 12 : Olga DELEUZE et le N° 27 son époux Fernand FROIDEBISE

Andenne Football

Posté par Rasquin Philippe le 19 mai 2020

14 Guy Demuynck

Andenne Football

Posté par RasquinPhilippe le 19 mai 2020

14 Guy De Muynck

Andenne Football

Posté par RasquinPhilippe le 19 mai 2020

le 19 Raymond Thiry et non Thirion

Andenelle Ecole Saint Louis

Posté par Rita Wafflard le 15 mai 2020

J-Baptiste Guillaume et Albert Gerard sont tous deux membres de ma famille: le premier est mon grand-pere maternel, le second est cousin de mon pere par alliance. Ils ont enseigne toute leur carriere a l'ecole St Louis d'Andenelle: depuis les annees 1920 jusqu'a leur retraite dans les annees 1960. Mr Gerard tenait les 3 premieres annees de l'ecole primaire, et Mr Guillaume , instituteur en chef, les 3 dernieres. Ils habitaient rue du Moulin, les 2 premieres maisons a gauche, la 3e maison etant occupee par le vicaire de la paroisse. En dehors de ses classes, Mr Guillaume etait aussi bibliothecaire de l'ecole, organiste a l'eglise, tenait le "Coin de Terre", ... Il est decede d'un accident de la route, a l'age de 87 ans, a bicyclette.

Andenelle Ecole Saint Louis

Posté par Rita Wafflard le 15 mai 2020

Quel bonheur de voir notre cousin Albert dans sa classe!

Seilles Rue de Tramaka

Posté par yolande henin le 14 mai 2020

le numéro 24 s'appelait Ferdinand Henin, il habitait au 95 ou 93 rue de tramaka avec ses parents, Gaston Henin et Marie née Copette

Andenne Athénée Royal

Posté par SOLEIL Jean-Paul le 12 mai 2020

N° 22 Monsieur HENDRICKX , professeur de dessin (classes de Poésie et Rhéto des sections latin-Math et Scientifique)

1941

Posté par Nicolas Godet le 12 mai 2020

https://broqueville.be/presse-la-gazette-de-charleroi/

1941

Posté par Marc le 11 mai 2020

Lu sur le site broqueveille.be : "La Gazette de Charleroi parait pour la première fois le 22 avril 1878. Elle est alors l’organe officieux du parti libéral. Le titre, lui, avait déjà été utilisé brièvement vingt ans auparavant, en 1857, sous la forme d’une feuille électorale publiée par le libéral carolingien Stainiez, alors candidat aux législatives. En 1877, quelque 153 personnalités libérales de la région de Charleroi fondent la Presse libérale de Charleroi. Celle-ci achète les droits du Progrès de Charleroi, un journal lancé en mars 1869. Ils changent le titre de ce quotidien. La Gazette de Charleroi est née. Après la Première Guerre, La Gazette devient peu à peu un journal à dimension nationale. Il est en pleine expansion. En 1934, elle achète La Province de Namur, journal fondé en 1907, ainsi que le tout récent quotidien bruxellois Sambre et Meuse. Un an plus tard, La Gazette crée son édition du Centre, à La Louvière." Pendant la Seconde Guerre, le journal tombe aux mains de l’occupant et de ses collaborateurs, même si la majorité des journalistes choisissent de « briser leur plume ». Cela engendre la mise sous séquestre du journal à la Libération. Il peut toutefois reparaitre dès le 1er mars 1945, sous le titre de La Nouvelle Gazette, histoire de rompre avec le passé récent.

Seilles - Octave Fossepre et Hermina Thyse

Posté par Zakhar le 10 mai 2020

Chers voisins, tellement bienveillants envers trois jeunes enfants apatrides durant les années 52-54. Bien merci d'avoir accueilli, dans votre Village gris, ces chiens perdus sans collier jetés sur les chemins de la Guerre immonde. A M-J C

Andenne Football

Posté par Malherbe Vincent le 10 mai 2020

Bonjour, le numéro 11 c'est Vincent Malherbe

Stalag XVII A Kaisersteinbruck

Posté par RAYMOND le 10 mai 2020

Bonjour, merci de partager ces documents. Nous dactylographions la correspondance de mon père avec ma mère afin de les partager avec frères et sœurs. Ce dossier nous est très utile pour comprendre la vie de notre père pendant ces années de captivité. Merci encore. Pierre H. RAYMOND

Seilles La Fête des Pardons

Posté par Éric Gathy le 09 mai 2020

Souvenirs devenus lointains, d'où grande réserve: 2: son prénom serait Doris, et elle habitait en début / en haut de l'actuel Chemin du Notaire, à Seilles.

Stalag IV A Hohnstein

Posté par ESPINASSE Claire le 09 mai 2020

Mon papa, Roger FOUILLOUX a été lui aussi prisonnier au Stalag 4 A . Je suis très émue aujourd'hui de découvrir ce site, et ces témoignages.

Andenne Athénée Royal

Posté par Francis JOLY le 08 mai 2020

Le 19 est Jean Marie BODART , professeur de religion et organiste à la collégiale Ste Begge.

Oflag VII B Eichstätt

Posté par Yves le 05 mai 2020

Pour apporter une réponse à un correspondant intrigué sur l’origine de deux photos relatives à la remise d’un sabre, je transmets l’explication tirée du livre de Claude Paillat – Dossier secrets de la France contemporaine/5 – Le désastre de 1940*** La guerre éclair, p.114: “ Réalisant un fait d’armes par sa résistance à des multiples assauts allemands, comme par son refus de se rendre, le fort d’Aubin-Neufchâteau tient tête jusqu’au 21 mai. La garnison belge et ses officiers défilent alors devant les troupes d’assaut allemandes qui présentent les armes. Le 18 décembre 1940, à l’Oflag VIIB devant les officiers prisonniers, un colonel de la Wehrmacht remet leur épée aux héros des forts de Liège: les commandants Guerry (défenseur de Battice), Oscar d’Ardenne (Aubin-Neufchâteau) et le major Simon (Barchon). "

Souvenirs tragiques de mai 1940

Posté par smore traiolit le 05 mai 2020

Hello there, I found your site via Google whilst searching for a related subject, your site got here up, it appears great. I have bookmarked it in my google bookmarks.

Seilles Groupe Scolaire

Posté par Jean Louis Laboureur le 04 mai 2020

1: Guy Lonnoy ; 2: Daniel Mathieu ; 3: Jean Louis Laboureur ; 4 : ? Servais ; 5 : Dany Redivo 8 : Jean-Marie Cattelain ; 11 : Marcel Carpentier ; 13 : Jean Pol Charloteaux ; 16 : Christian Tourneur ? ; 17 : Robert Scott ; 18 : Jean Louis Dossogne ; 19 : Tadek Rusmont

Seilles Football

Posté par Zakhar le 03 mai 2020

Et pourquoi pas Francis, aujourd'hui, amateur chevronné de pétanque (N° 13).

Seilles Volley Ball

Posté par Borlée Marc le 01 mai 2020

le 2ème en partant du bas a droite est M. Gaston Taton, professeur de dessin industriel et chef d'atelier à Ste Begge DCD en 1977.

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close