Sélectionner une page
Bibliotheca Andana > Dossiers > Culture > Ecrivains > Tousseul Jean > Oeuvres de Jean Tousseul > 1928 – La Parabole du Franciscain

Editeur, date et  lieu d’édition:
La renaissance du livre, 1928, Bruxelles

Description et particularités:
« La parabole du franciscain » est le premier des recueils de Jean Tousseul à être exclusivement basé sur des faits et évènements historiques.
L’entièreté de l’œuvre de Tousseul a de nos jours acquis un aspect historique du fait qu’elle concerne les  18 et 19 e siècles mais, au sein de cette production,  quelques recueils évoquent des temps bien plus anciens, y compris la préhistoire.
« La parabole du franciscain » est un ouvrage très original, différent des œuvres précédentes de Jean Tousseul ; outre que les périodes évoquées sont variées,  les trois récits  sont relativement longs (environ 60 à 70 pages par histoire) alors que Tousseul nous a habitués à des nouvelles assez courtes.
Ces récits se situent à des époques très différentes.
–        Le premier : «  La parabole du franciscain » se déroule au Moyen-Age.
–        Le second : « La légende des dogues » se situe à la fin de l’Antiquité, aux environs de 451 P.C. N.
–        Le dernier « : « L’exode » se déroule durant la préhistoire.
Bien que le titre du premier récit semble exprimer un certain aspect moralisateur, la morale est bien moins présente que dans les œuvres antérieures de l’auteur ; ces textes ont avant tout une valeur littéraire. On est très loin des carriers et de leurs problèmes quotidiens ou des réflexions sur le système politique et sociétal en place, ici la fiction historique est au cœur du récit.
La seconde histoire centrée sur l’antiquité fait fortement penser à l’œuvre de Gustave Flaubert, Salammbô. La période évoquée dans l’œuvre est assez méconnue des contemporains des auteurs, les protagonistes sont des barbares (des huns pour Tousseul, des mercenaires pour Flaubert) et un personnage féminin qui  va sacrifier sa vertu et sa vie pour son peuple.
Pour une analyse plus poussée des récits historiques de l’auteur, nous vous invitons à consulter l’exposition « Jean Tousseul : la plume au service de la mémoire ».
L’ouvrage « La parabole du franciscain » est édité par la maison d’édition « La Renaissance du Livre » de Bruxelles, fait surprenant car Tousseul est depuis 1927 affilié aux éditions Rieders de Paris. Cette maison d’édition semble cependant assez peu contraignante, à l’inverse des Editions de Belgique qui elles exigeront le monopole de la production de Tousseul à partir du moment où il signera son contrat.

Adrien Laruelle

Dans ce dossier

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close