Sélectionner une page

La busette rotative est un système mis au point par l’association d’un sidérurgiste Nippon Kokan avec un producteur de produits réfractaires Tokyo Yogyo (1937) dont les usines sont situées à Tajimi avec une filiale à Sumiyoshi (Gifu Ken) non loin de Nagoya. De là naît leur filiale Nippon Rotary Nozzle (1976), d’où découlera la filiale Rotary Nozzle International. Le schéma du système se trouve en page 150 du livre La Céramique Industrielle à Andenne, XIXe – XXe siècles, accompagné d’une explication historique de cette période.

L’usine d’Andenne assure la fabrication des busettes collectrices et de certains sièges de busette. Les autres pièces sont produites à Saint-Ghislain.

Pour les besoins de la production des pièces de la busette rotative, Belref s’équipe en 1982 d’un mélangeur Magotteaux Jamada : il s’agit d’un mélangeur plastifieur muni de lourdes meules (1 tonne chacune) et d’un système de racloirs (important) pour la qualité.

L’étirage des mélanges participe à la maîtrise de la qualité des mélanges MA3 – HA6 (plasticité). Les mélanges subissent un pourrissage pendant 7 jours minimum avant le malaxage final.

Dans ce dossier


Photos


Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close