Sélectionner une page

Dans ce dossier

1835-01-23

Courrier de M. le contrôleur de Leuze MELEBECK à M. le Bourgmestre d'Andenne concernant la réclamation de sieur HUBEAUX et de la veuve LAMMENS.

1835-02-23

Courrier de M. l'inspecteur d'arrondissement GOBERT et de M. le contrôleur de Leuze MELEBECK à M. le Bourgmestre d'Andenne concernant la réclamation de sieur HUBEAUX et de la veuve LAMMENS.


1836-05-27

Courrier de M. le Contrôleur des contributions du cadastre de Jambes à Ms. les Répartiteurs de la ville d'Andenne concernant une réclamation de sieur HUBEAUX.



1843-10-14

Lettre du Commissaire d'arrondissement au Collège Echevinal transmettant la requête de Félix et Eugène Lammens pour l'implantation d'une machine à vapeur dans leur filature.


1843-11-07

Lettre du Commissaire d'Arrondissement au Collège Echevinal transmettant la requête de Félix et Eugène Lammens pour l'implantation d'une machine à vapeur dans leur filature.


1844-02-19

Arrêté du Gouverneur autorisant Félix et Eugène Lammens à implanter une machine à vapeur dans leur filature.


1844-12-16

Lettre du Commissaire d'Arrondissement au Collège Echevinal transmettant une requête de Félix et Eugène Lammens pour l'implantation d'une chaudière à vapeur dans leur filature.



1849-09-18

Lettre du 18 septembre 1849 du Gouverneur de la Province de Namur en réponse à la demande des frères Lammens, fabricant, d'envoyer leur produit à l'exposition de Namur qui aura lieu le 30 septembre 1849.

1852-04-09

Lettre du Gouverneur au Collège Echevinal transmettant la demande de Félix et Eugène Lammens pour implanter une machine et une chaudière à vapeur dans leur filature.


1852-05-11

Lettre du Gouverneur au Collège Echevinal transmettant la demande de Félix et Eugène Lammens pour implanter une machine et une chaudière à vapeur dans leur filature.

1852-07-28

Lettre d’Auguste et Charles Lammens, représentés par leur frère Eugène, au Conseil communal de la ville d’Andenne – Ils souhaitent obtenir la concession de la décharge de la fontaine située dans la cour du bâtiment de l’école communale, afin d’alimenter les chaudières à vapeur de leur filature de coton. Le bâtiment communal de la place du Chapitre et la filature sont voisins. Leur principal argument est que l’écoulement des eaux de cette fontaine ne profite à personne


1852-09-10

Rappel du Gouverneur au Collège Echevinal concernant la demande de Félix et Eugène Lammens pour implanter une machine et une chaudière à vapeur dans leur filature.

1852-10-21

Arrêté du de la Députation permanente autorisant Félix et Eugène Lammens à implanter une machine et une chaudière à vapeur dans leur filature.


1854-07-22

Acte de vente passée le 25 octobre 1854 devant le notaire LAPIERRE à Andenne d'une parcelle de jardin de la gendarmerie appartenant à la commune à Ms. LAMMENS frères industriels demeurant à Bruxelles.
Estimation faite par Ms. Charles DELCOURT secrétaire communal et Ferdinand PAQUET ancien cultivateur et négociant à Andenne.

1858-07-31

Lettre des frères Auguste et Charles Lammens au Collège des bourgmestre et échevins de la ville d’Andenne – Voir commentaire de Léon Hauregard en bas de page.




1863-01-21

Arrêté Royal octroyant à la Ville d'Andenne un subside de 5000 Fr dans le cadre de la crise cotonnière.

1863-01-26

Lettre du Gouverneur au Collège Echevinal l'informant d'une proposition de subside déposée auprès du Ministre dans le cadre de la crise cotonnière.


1863-01-31

Lettre du Gouverneur au Collège Echevinal transmettant l'Arrêté Royal octroyant à la Ville d'Andenne un subside de 5000 Fr dans le cadre de la crise cotonnière.

1863-02-24

Lettre du Gouverneur au Collège Echevinal transmettant le plan et devis des travaux de construction relatif au subside octroyé dans le cadre de la crise cotonnière.


1863-03-25

Lettre du Gouverneur au Collège Echevinal transmettant les directives du Ministre concernant l'octroi d'un subside dans la cadre de la crise cotonnière.

1863-08-17

Lettre du Gouvernement provincial au Collège Echevinal sollicitant des informations sur l'utilisation d'un subside accordé dans le cadre de la crise cotonnière.


1863-08-25

Lettre du Gouvernement provincial au Collège Echevinal transmettant le premier tiers d'un subside accordé dans le cadre de la crise cotonnière.

1863-10-13

Lettre du Gouvernement provincial au Collège Echevinal sollicitant des détails sur l'utilisation d'un subside accordé dans le cadre de la crise cotonnière.



3 Commentaires

  1. SACRÉ Jean

    Dans ‘Dossiers – Économie – Coton (Lammens)’ le doc. ‘Liste du personnel’ n’est pas la liste du personnel de la filature des frères LAMMENS mais une liste de POMPIERS (voir premier mot) qui doivent se présenter dans la cour de la filature à une date précise ou bien ils seront considérés comme ne faisant plus partie de la compagnie (des pompiers). Nous pouvons comparer les noms avec ceux de ‘Salaire du personnel’, doc très intéressant malheureusement non daté mais que l’on peut raisonnablement situer vers 1861-62, début de la crise cotonnière suite à la Guerre de Sécession aux États-Unis.

  2. Leon Hauregard

    Cette nouvelle lettre éditée sur le site (1862-11-27) est très intéressante par rapport aux difficultés rencontrées dans le cadre de la filature. La guerre de Sécession a empêché les producteurs de coton sudistes d’exporter vers l’Europe, ce qui a provoqué une très forte hausse des prix sur le marché international de tous les cotons, quelle que soit leur origine. Cela a affecté gravement le fonctionnement de la filature Lammens bien qu’elle utilisait du coton venant des Indes orientales et non pas du coton américain.

  3. Léon J. Hauregard

    Commentaire sur la lettre du 31.07.1858 – Lettre des frères Auguste et Charles Lammens au Collège des bourgmestre et échevins de la ville d’Andenne – En vue d’assurer la salubrité publique, un règlement communal de police impose des mesures assez strictes pour l’évacuation des déchets produits par les établissements industriels. Le souvenir de l’époque où le choléra sévissait est resté vif à Andenne. Or le lavage des cotons bruts utilisés dans la filature Lammens produit de tels déchets, chargés de matières provenant de la récolte. Néanmoins, ces déchets sont traités de telle sorte que, sous une forme asséchée et compacte, ils ne produisent pas les émanations infectes visées par le règlement sur la vidange des liquides industriels. Au contraire, ces déchets sont utilisés comme engrais dans l’agriculture. Leur volume, environ 200 m3 par an, n’est pas négligeable. La police andennaise veut imposer leur évacuation durant la nuit, ce qui, aux yeux des industriels, constituerait une grave entrave au fonctionnement de leur établissement. Ils offrent cependant de recouvrir les matières par des « couvertures », probablement des bâches ou des toiles sur des charrettes, pendant leur transport ou, éventuellement, de les évacuer dans des contenants fermés. Ils suggèrent même que la science pourrait démontrer que les « émanations aigres » de leurs produits auraient un caractère plutôt salutaire que nuisible. Ils demandent donc que le règlement de police ne leur soit pas imposé dans toute sa rigueur.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close