Sélectionner une page

Pour des informations sur l’auteur, vous pouvez également consulter le dossier « Tombu Leon ».

Histoire de la Céramique à Huy et à Andenne

  • Auteur : Léon Tombu
  • Editeur : Imprimerie Charpentier & Edmond, Huy
  • Date d'édition : 1901
  • Type : Monographie Locale
  • Format : in 8°
  • Disponibilité :
  • Nombre de pages : 48
  • Étiquettes : , ,

1 Commentaire

  1. Marc Moisse

    Quelques chiffres sur l’industrie céramique à Andenne

    Dans son très intéressant mémoire intitulé “Etude de la mortalité infantile à Andenne de 1595 à 1986”, Sophie Ceusters dresse un tableau des acteurs économiques d’Andenne en 1816, le bourg comptait environ 3000 habitants: “Voici, d’après un enquête faite en 1816, quelle était à cette époque la situation de nos fabricants :
    – Faïence : Mr Polet : dix ouvriers gagnant ensemble 15,5 francs par jour et 5 journaliers à 7,5 francs par jour;
    -Faïence : Monsieur Richard, Frères : 20 ouvriers : 8 à la pièce 480 francs ensemble par mois, soit une moyenne de 60 francs chacun et 12[ ouvriers] à la journée, salaire mensuel de 260 francs;
    – Les pipes Veuves Winand a 12 ouvriers, 5 à la pièce et 7 à la journée gagnent ensemble 300 francs, les autres 180 fr par mois.
    – La fabrique Fourmy emploie 130 à 150 ouvriers dont le salaire varie entre 50 centimes et 4 à 5 francs par jour, selon l’âge, le sexe et le talent.

    En 1840, la petite ville d’Andenne, qui s’accroissait rapidement, offrait l’aspect d’une véritable ruche ouvrière :

    – Faïence : 8 fabriques/ Porcelaine : 2 / Pipes : 10/ dorure sur porcelaine : 1/ Briques réfractaires : 2/ Papeterie : 1/ filature de coton : 1/ fonderie de fer : 1/ Tannerie :1/ Moulins à eau à farine : 5/ moulin à vapeur: 1/ Extraction terre houille : 4/ Brasseries : 4/ Extraction de terre plastique, sable, verrerie.

    Mais quelques années plus tard, notre faïence ne put s’introduire en Hollande qu’en payant une taxe de 70 à 80%, le résultat fut la fermeture des 3/4 des fabriques d’Andenne, la ruine complète de notre commerce et le brusque appauvrissement de notre population.

    Commentaires :

    – en 1816, l’industrie céramique andennaise occupe de 172 à 192 personnes;

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close