Sélectionner une page

06. Cuisson

La cuisson se réalise dans un four tunnel à des températures entre 1200 et 1500 degrés suivant la qualité des réfractaires (teneur en alumine). Cela nécessite une cuisson d’environ 3 jours.

04. Malaxage

Les mélanges sont réalisés dans des mélangeurs à sole tournante équipé de meules plus légères. Les mélanges sont alors acheminés au moyen d’une courroie transporteuse et déversés dans les trémies au-dessus des presses.

03. Matières premières

Les matières premières sont stockées dans des loges avant broyage. Broyées puis tamisées en différentes fractions granulométriques stockées dans 36 silos, elles sont ensuite envoyées vers le chariot-peseur qui prépare l’assemblage des constituants. Ceux-ci sont ensuite transformés en mélanges humides dans 4 mélangeurs Eirich.

02. La fabrication des produits de la busette rotative

La busette rotative est un système mis au point par l’association d’un sidérurgiste Nippon Kokan avec un producteur de produits réfractaires Tokyo Yogyo (1937) dont les usines sont situées à Tajimi avec une filiale à Sumiyoshi (Gifu Ken) non loin de Nagoya. De là naît leur filiale Nippon Rotary Nozzle (1976), d’où découlera la filiale […]

Journée portes ouvertes du 31 mai 1985

Pour un complément d’informations sur les processus de fabrication de produits réfractaires, vous pouvez également consulter l’article d’Éric Goemaere, De la matière première entrant à l’usine au produit fini réfractaire, dans Péters Arnaud et Xhayet Geneviève (coord.), La céramique industrielle à Andenne. XIXe – XXe siècle, Éditions de la Province de Liège, Liège, pp.128-132.  

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close